Assureurs Prévention > Sur la Route > A vélo, à pied... > Le vélo en ville : mode d'emploi

Racontez-nous

Une anecdote à partager ? Une expérience marquante que vous souhaitez faire connaître? Une question qui vous interpelle ? Venez raconter votre histoire et faites part aux internautes de votre témoignage.

 
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer cette publication par e-mail Imprimer cette page

Le vélo en ville : mode d'emploi

Station de Vélib

Dossier, 4/29/16

Écologique, économique, et rapide, le vélo en ville s’impose comme un mode de déplacement à part entière.

Mais il n’est pas sans risque : chaque année, on dénombre 4 200 victimes d’un accident de vélo, près de 164 perdent la vie, dont un tiers en agglomération. Afin d’améliorer la sécurité des adeptes du vélo en ville, voici un rappel sur les règles de circulation et l’équipement à adopter.

code de la route, équipement sécurité, pratique du vélo

Sommaire

Circulation à vélo : ce que dit le code de la toute

Le cycliste doit, comme tout usager de la route, respecter le Code de la route : ne pas rouler sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans), s’arrêter aux feux, ne pas prendre les sens interdits, etc.

 

Certains cyclistes s’affranchissent de ces règles au motif qu’il est difficile de redémarrer ou que le cycliste est de faible gabarit. A tort, car en cas d’accident, aucune carrosserie ne les protège et les dommages corporels sont bien souvent dramatiques. Toute infraction peut par ailleurs donner lieu à une amende. En revanche, aucun retrait de points n’est possible.

Vélo en ville : comment faire le bon choix

  • Choisissez un vélo à votre taille et adapté à la ville, de type « hollandais » ou un vélo tout chemin (VTC).

 

  • Avant de vous élancer, réglez correctement votre selle afin d’éviter tout déséquilibre et fatigue inutile. Assis, vous devez pouvoir poser la pointe des pieds par terre.

 

  • Pour pouvoir être pleinement attentif à la circulation, vous devez maîtriser correctement votre vélo. Pour cela, vous devez être capable de :

      - démarrer en gardant une trajectoire rectiligne,

      - freiner correctement,

      - tendre le bras pour indiquer un changement de direction,

      - jeter un œil derrière vous pour surveiller la circulation sans zigzaguer,

      - regarder loin devant (ne jamais fixer l’obstacle à éviter).

 

En cas de doute, exercez-vous dans un endroit peu fréquenté avec une personne expérimentée.

 

Et enfin ne négligez pas l’entretien de votre deux-roues (frein, pneus, etc.), votre sécurité en dépend. 

Les règles élémentaires pour circuler à vélo en ville

Circulation à vélo : attention aux angles morts

Attention aux angles morts des véhicules et notamment des poids lourds et véhicules de transport en commun.

 

Selon votre place par rapport au véhicule, vous serez visible ou non. L’important est de toujours garder le contact : si vous pouvez voir le chauffeur, il peut vous voir aussi.

 

  • Ne vous arrêtez jamais sous les rétroviseurs.
  • Ne dépassez jamais les véhicules par la droite ou lorsqu’ils manœuvrent.
  • Vous devez circuler sur la chaussée et à droite ou, lorsqu’ils existent, sur les amé­nagements cyclables même si certains ne sont pas obligatoires. 

 

  • Il est déconseillé de rouler trop près des voitures en stationnement : une portière peut s’ouvrir inopinément.

 

  • Ne vous faufilez jamais entre les files et ne remontez pas une file de voitures par la droite, les automobilistes ne s’attendent pas à vous voir circuler de ce côté.

 

  • Redoublez de prudence aux intersections. Même lorsque vous circulez sur une bande ou une piste cyclable, vous n’êtes jamais tout à fait protégé.

 

  • Pensez à signaler suffisamment à l’avance vos changements de direction. Pour tour­ner à gauche, il est souvent plus sûr de s’arrêter avant le carrefour sur la droite, puis de descendre de vélo pour traverser.

 

  • Dans les giratoires, restez sur la voie la plus à droite, même si vous projetez de sortir à gauche de votre axe d’entrée.

 

  • Dans le périmètre d'une zone de rencontre ou d'une zone 30, vous pouvez emprunter les "doubles sens cyclables", aménagés dans certaines rues à sens unique.

 

  • Aux feux rouges, tout le monde s’arrête, y compris les cyclistes. Lorsqu’ils existent, n’hésitez pas à uti­liser les « sas-vélos ».

Les équipements indispensables pour circuler à vélo

Cyclistes, vous êtes particulièrement vulnérables, non seulement en raison de l'absence de carrosserie, mais également parce que les autres usagers ne vous voient pas et ne vous entendent pas non plus, d'où la nécessité d'être bien équipé.

 

Voici la liste des équipements indispensables pour circuler à vélo :

  • un casque (obligatoire pour les moins de 12 ans) et des vétements réfléchissants. Le gilet rétroréfléchissant est d'ailleurs obligatoire pour les cyclistes et leurs passagers circulant de nuit hors agglomération, ou le jour en cas de mauvaise visibilité ;
  • des feux de position blanc ou jaune à l'avant, rouge à l'arrière ;
  • un dispositif réfléchissant blanc à l'avant, rouge à l'arrière ;
  • des dispositifs réfléchissants oranges sur les côtés et les pédales ;
  • des freins avant et arrière ;
  • une sonnette, une béquille et un écarteur de danger ;
  • un antivol.

Sécurité routière à vélo : les idées fausses

L’usage du casque est réservé aux scooters et motos.

La tête est l’une des parties du corps la plus lourde et la plus fragile. C’est d’ailleurs l’élément du corps le plus souvent touché lors d’une chute ou d’un acci­dent. D’où l’utilité du casque, y compris à vélo.  

 

Je peux attacher mon vélo où je veux.

Il est interdit d’accrocher votre vélo au mobilier urbain en dehors des équipements spécialement aménagés. Ne soyez pas surpris si vous êtes verbalisé. Privilégiez les parcs de stationnement munis d’arceaux métalliques. Dans tous les cas, attachez votre vélo à l’aide d’un antivol de qualité. Il existe plusieurs types d'antivol : les antivols en U, les chaînes, les câbles... 

 

Le transport de passager est autorisé, peu importe son âge.

Le passager doit avoir moins de 14 ans. Le transport d’un passager n’est autorisé que sur un siège spécia­lement aménagé et l’emploi d’un siège spécifique est obligatoire pour les enfants de moins de 5 ans. Il est interdit de transporter un passager assis en amazone, sur la potence du guidon et pour les plus petits portés dans un dispositif placé sur le dos ou le ventre.