Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer cette publication par e-mail Imprimer cette page

« Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes »

Actualité, 24/07/15

 

Pour la cinquième année consécutive, Assureurs Prévention lance sa campagne « Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes ». Cette année, un nouveau spot a été réalisé sur la conduite en ville et le respect des limitations de vitesse. C’est un des comportements à risques qui ressort de l’étude sur le comportement des Français au volant. En effet, elle montre que deux conducteurs sur trois reconnaissent avoir déjà dépassé les vitesses autorisées, seul ou en présence d’autres personnes.

 

accidents route, danger de la route, sécurité routière, sécurité routière enfants

Un nouveau spot sur la vitesse

Du 23 juillet au 14 septembre 2015 Assureurs Prévention diffuse sur internet et à la télévision sa nouvelle campagne de sensibilisation sur la transmission des comportements sur la route. Le nouveau spot Assureurs Prévention aborde le thème de la vitesse, plus que jamais d’actualité. Il rappelle l’importance de respecter les limitations de vitesse au volant et de rester concentré sur sa conduite, aussi bien pour sa propre sécurité que pour celle des autres usagers et de ses proches.

 

« Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes »

 

Une étude qui révèle des comportements à risques en présence des enfants

Selon l’étude d’Assureurs Prévention, 86 % des parents reconnaissent qu’il leur est déjà arrivé de ne pas avoir une attitude exemplaire au volant en présence de leur enfant. 63 % précisent qu’ils se sont déjà emportés contre d’autres usagers et 56 % qu’ils ont déjà dépassé les vitesses autorisées.

Les parents justifient ces comportements inadéquats par la confiance dans leur conduite et par des contraintes horaires. Ainsi, pour ceux ayant déclaré conduire 2-3 heures sans pause, 51 % indiquent ne pas avoir ressenti le besoin de s’arrêter et 37 % avoir eu hâte d’arriver à destination.

De même, 46 % des parents ayant conduit après avoir consommé plus de 2 verres d’alcool se sentaient capables de prendre le volant.

 

L'étude s'est également intéressé à la mise en place le 1er juillet 2015 de l’interdiction du port d’écouteurs, d’oreillettes ou de casques audio en conduisant.

Pour les automobilistes ayant déclaré téléphoner au volant, 46 % disent avoir changé de comportement suite à l’annonce de cette mesure : 34 % ont cessé de téléphoner en conduisant, et 12 % utilisent désormais un kit mains-libres intégré.

 

En ce qui concerne les vitesses autorisées, deux conducteurs sur trois reconnaissent les avoir déjà dépassées, seul ou en présence d’autres personnes.

L’inattention est la première cause de ces excès de vitesse : 60 % des conducteurs la mentionnent.

Autre facteur évoqué, le fait d’être en retard pour 24 % des conducteurs (ce chiffre monte même à 35 % pour ceux conduisant en présence de leurs enfants). 

Enfin, parmi les conducteurs ayant dépassé les vitesses autorisées, 97 % ont déjà commis un excès inférieur à 10 km/h ; 73 % un excès compris entre 10 et 20 km/h ; 21 % entre 20 et 50 km/h ; mais seulement 5 % supérieur à 50 km/h.

Sondage express

Au volant, si votre téléphone portable sonne :

  • Vous laissez sonner
  • Vous répondez
  • Vous répondez en kit mains libres