Assureurs Prévention > Sur la Route > En voiture > Comment choisir un siège auto adapté pour les enfants ?
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer cette publication par e-mail Imprimer cette page

Comment choisir un siège auto adapté pour les enfants ?

Evoluroute_Sièges enfants

Dossier, 9/17/14

Tout enfant de moins de 10 ans voyageant en voiture doit être installé dans un siège auto adapté. C’est une obligation légale et c’est un enjeu vital : pas ou mal attaché, un enfant peut être tué dès 20 km/h ! L’utilisation d’un siège auto adapté à son poids, son âge et sa morphologie est donc fondamentale. Zoom sur les critères incontournables qui doivent guider votre choix.

équipement sécurité, sécurité routière, sécurité routière enfants

Source : Association Prévention Routière

Sommaire

Choisissez votre siège auto avec Evoluroute

 

Choisissez votre siège auto avec Evoluroute 

 

Du nouveau sur la sécurité des enfants en voiture

Depuis juillet 2013, la nouvelle réglementation I-size (UN R129) vient compléter et va progressivement remplacer le texte qui s'applique aux systèmes de retenue pour enfants (règlement ECE R44/04). Les fabricants vont peu à peu mettre sur le marché des sièges répondant à cette norme mais les deux réglementations vont co-exister pendant quelques années.

 

Qu'est-ce qui va changer ?

  • le choix du siège se fera en fonction de la taille de l’enfant et non plus en fonction de son poids,
  • les enfants seront dos à la route jusqu’à l'âge de 15 mois, cette position limite le risque de blessure en cas de collision frontale ou latérale,
  • l’utilisation de l’ISOFIX (ancrage du siège enfant dans le véhicule) est exigée, ce qui permettra de réduire les risques d’erreur d’installation.

Un siège auto homologué

Pour garantir sa conformité aux normes en vigueur, le siège doit impérativement être homologué.

Vérifiez la présence de la lettre « E » suivie d’un chiffre dans un cercle prouvant qu’il est conforme aux normes de sécurité routière européennes. Le chiffre qui suit le E, précise le pays d'Europe où cette homologation à été effectuée, étant entendu que celle-ci est reconnue par la France et les pays de l'Union Européenne. De plus, il doit présenter la norme de sécurité R44/04 ou R44/03.

Un siège auto adapté à l’âge et à la morphologie de l’enfant

Rehausseur avec ou sans dosseret ?

Il est fortement recommandé d’utiliser un rehausseur avec dosseret qui assure un bon maintien du buste (notamment en cas d’endormissement) et guide la ceinture sur l’épaule. Le rehausseur sans dosseret est adapté à votre enfant dès lors que la ceinture de sécurité passe sur l’épaule et non sur le cou.

À bannir absolument : le système de fortune qui consiste à caler un coussin sous les fesses de l’enfant. En cas de freinage brusque ou de collision, l’enfant va glisser obligatoirement sous la ceinture de sécurité.

Pour la sécurité de votre enfant, le siège auto doit obligatoirement être adapté à son âge et à son poids.

 

Il faudra donc changer plusieurs fois de modèles au cours de sa croissance. Dans tous les cas, lisez attentivement la notice et appliquez-la à la lettre.

 

Les sièges-auto sont classés en 5 groupes définis selon le poids de l’enfant.

 

Poids de l’enfant

Correspondance en âge

Groupes de sièges-auto

De la naissance à 10 kg

Naissance à 9-10 mois environ

Groupe 0

De la naissance à 13 kg

Naissance à 12-13 mois environ

Groupe 0+

Entre 9 et 18 kg

9-10 mois jusqu’à 3-4 ans

Groupe 1

Entre 15 et 25 kg

3-4 ans jusqu’à 9-10 ans

Groupe 2

Entre 22 et 36 kg

7-8 ans jusqu’à 12 ans

Groupe 3

 

Les "groupes 2 et 3" correspondent à ce que l'on nomme "rehausseur" dans le langage courant. Ils sont ou non pourvus d'un dossier.

 

Certains sièges couvrent plusieurs tranches de poids et font donc partie de plusieurs groupes à la fois.
Groupe 0/1 et 0+/1, en réalité : jusqu'à 18 kg.
Groupe 1/2/3 : de 9 à 36 kg.
Groupe 2/3 : de 15 à 36 kg.

Les groupes 0 et 0+, deux systèmes possibles : le lit-nacelle et le siège "dos à la route"

Le lit-nacelle est à utiliser de préférence pour un long trajet jusqu’à 6 mois.
Il se fixe transversalement sur la banquette arrière à l’aide de la ceinture de sécurité. Un bandeau de maintien permet d’attacher le bébé au lit. Il doit impérativement être fermé.

 

Siège auto 2 © Bébé Confort
Le siège "dos à la route" pour les petits trajets quotidiens. La position dos à la route est la plus sûre pour les bébés, leur musculature n’étant pas assez développée et leurs cervicales trop fragiles pour résister à une forte décélération. Le siège se fixe par la ceinture de sécurité en respectant scrupuleusement les instructions du fabricant. Installez-le de préférence à l'arrière. Si vous devez le placer à l'avant, il est obligatoire de désactiver l'airbag passager, car en se gonflant, le coussin pourrait venir heurter le siège avec une puissance capable de tuer ou blesser l'enfant.

Il est déconseillé de faire de longs trajets avec des nourrissons dont les vertèbres et le cou sont encore trop fragiles. Dans tous les cas, faites des pauses régulièrement.

Le groupe 1 : le siège-baquet

À coque rigide ou à double coque, il se fixe à l’aide de la ceinture de sécurité en respectant scrupuleusement les instructions du fabricant. Il enveloppe l’enfant, maintenu grâce aux cinq sangles du harnais. Ces dernières passent sur les épaules, sur le haut des cuisses et entre les jambes, évitant que l’enfant ne glisse par en dessous en cas de décélération brutale. Attention, le siège baquet se fixe obligatoirement à l’arrière.

Les groupes 2 et 3 : le rehausseur

Lorsqu'il dépasse 15 kg, et jusqu'à ses 10 ans environ, installez l’enfant dans un rehausseur, qui permet d'utiliser dans de bonnes conditions la ceinture adulte. Quand il aura atteint une taille comprise entre 1,35 m et 1,50 m, il pourra s’attacher comme les grands, mais pas avant même s’il a 10 ans révolus.

 

Siège auto 3 © Bébé Confort
Le rehausseur à dosseret assure un bon maintien du buste et permet, grâce à un passant, de guider la ceinture sur l’épaule de l’enfant. Valable jusqu’à 6 ou 7 ans, voire plus si le dosseret est réglable et amovible.

 

Le rehausseur sans dosseret. Ses accoudoirs maintiennent la sangle abdominale. Avant d’utiliser ce rehausseur (notamment dans le cas d’un rehausseur à dosseret amovible), vérifiez que la ceinture est bien positionnée sur l’épaule et non sur le cou de votre enfant. Sinon, c’est qu’il est encore trop petit.

L’achat d’un siège auto en cinq points

Quand faut-il remplacer un siège auto ?

  • Lorsqu’il n’est plus adapté à la morphologie de l’enfant,

 

  • Après  un accident ou un choc. En effet, même lors d’un petit accrochage, le siège peut présenter des défauts invisibles à l’œil nu qui peuvent le rendre inefficace en cas d’accident. C’est pour cette même raison qu’il est  déconseillé d’acheter un siège d'occasion dont vous ne connaissez pas la provenance ou l’utilisation passée.

Homologation

Le siège auto doit être homologué (la lettre E suivie d’un code pays dans un cercle).

 

Sécurité et simplicité

Choisissez un dispositif sûr et simple d’usage, surtout si vous devez régulièrement le faire passer d’une voiture à une autre. Si votre voiture le permet, adoptez sans hésiter un siège à système Isofix.

 

Confort

Choisissez un modèle confortable pour que votre enfant puisse jouer et regarder dehors tout en étant bien maintenu, etc.

 

Comparaison

N’hésitez pas à consultez les tests comparatifs des organismes de consommateurs (Que choisir ? 60 millions de consommateurs, etc.) ou lors de crash-tests (Euro NCAP, TCS ou ADAC).

 

Essai

N’hésitez pas à demander au vendeur de faire une démonstration d’installation dans votre véhicule avant d’acheter.

Le système Isofix

Obligatoire sur tous les véhicules neufs commercialisés depuis début 2011, le système d'attache Isofix permet d’attacher le siège auto sur la base de 3 points d’ancrage (2 inférieurs et 1 supérieur) ce qui réduit considérablement le risque de mauvaise installation du siège auto.